Panafrican Bilingual Corporates Magazine

LE PRESIDENT PATRICE TALON & L’AMBASSADEUR DU NIGERIA KAYODE E. OGUNTUASE S’ENGAGENT A RENFORCER LES RELATIONS ENTRE LE BENIN ET LE NIGERIA

LA PROXIMITÉ DU NIGÉRIA ET
DU BÉNIN EST UNE RARE OPPORTUNITÉ POUR LES AFFAIRES

L’ambassadeur Nigérian au Bénin, Son Excellence Emmanuel Kayode Oguntuase, a conseillé aux investisseurs du Bénin et d’ailleurs
de profiter de la panoplie d’incitations à l’investissement dont ils peuvent bénéficier dans divers secteurs de l’économie nigériane pour investir
dans le pays.Lors d’une soirée spéciale organisée par le Panafrican Corporates à Cotonou, au Bénin, sur le thème “Renforcer et approfondir les relations commerciales et d’investissement entre le Nigéria et le Bénin”, l’Ambassadeur du Nigéria au Bénin, SE Oguntuase a exhorté les investisseurs et promoteurs commerciaux béninois à s’approprier le marché nigérian expliquant que «le Nigeria est un marché caractérisé par des rendements élevés sur les investissements qu’il offre.» Pour S.E. Emmanuel Kayode Oguntuase «cela a été rendu possible dans une large mesure par les politiques favorables aux entreprises de l’administration actuelle ainsi que par des institutions financières et des agences gouvernementales solides etablies.»
Corporate Business Diner est une initiative de Panafrican Corporates Magazine visant à rassembler les acteurs clés du monde des affaires a n de les mettre en réseau et qu’ils partagent des domaines de collaboration possible dans les affaires. Au cours de cette rencontre qui a réuni au Bénin Royal Hôtel de Cotonou, une centaine d’opérateurs économiques, de décideurs et hommes d’affaires du Bénin, du Ghana et du Nigéria, l’Ambassadeur du Nigéria au Bénin, Son Excellence Emmanuel Kayode Oguntuase a livré un exposé très apprécié sur les opportunités d’affaires entre le Bénin et le Nigeria. Le diplomate nigérian a fait état des nombreux secteurs d’excellence dans lesquels les investisseurs pourraient investir au Nigéria. Ces secteurs vont de l’agro-industrie, l’énergie (production et distribution), les minéraux solides, les
soins de santé, l’automobile, à l’emballage, la fabrication légère, l’externalisation des processus métier, le textile et l’habillement. En outre, sont
également en développement, les domaines de l’agro- alimentaire, les produits de bois et meubles, le recyclage de produits, la production de cuir et l’artisanat. Sur les opportunités d’affaires entre le Bénin et son grand voisin de l’est, pays le plus peuplé d’Afrique, S.E. Kayode Oguntuase a déclaré que «le ciel ne sera que le point de départ de la prospérité économique lorsque le Nigéria et le Bénin entreront
en partenariat pour explorer, exploiter et maximiser ces ressources généreuses.» Il a révélé que beaucoup d’efforts avaient été faits dans le sens de booster le commerce bilatéral entre les deux pays, notamment par l’entrée de certaines entreprises nigérianes au Bénin. Parmi celles-ci, on citera la Diamond Bank, United Bank of Africa (UBA), la Banque internationale du Bénin (BIBE), MRS Petroleum et Glo Mobile Limited (qui a récemment fermé ses portes). Il y a également des centaines d’hommes et
de femmes d’affaires nigérians qui font des affaires et du commerce chaque jour au Bénin dans des petites et moyennes entreprises sur les marchés de Seme-Podji, Missebo et Dantokpa.
Ceci, selon l’Ambassadeur, complète les activités commerciales informelles déjà existantes entre le Bénin et le Nigéria : «Alors que
les commerçants nigérians franchissaient les frontières de la République du Bénin pour acheter du riz, des véhicules d’occasion, de la volaille congelée importée (maintenant interdite), des vêtements de seconde main, des sacs, des chaussures, etc., il est aisé
de constater que les Béninois entrent au Nigéria pour acheter de l’électronique, des pièces de rechange pour véhicules, des produits cosmétiques, des articles ménagers et des produits pétroliers de contrebande...» Cela témoigne de façon concrète de la dynamique des échanges entre Nigérians et Béninois, que ce soit dans l’un ou l’autre des deux pays, a noté l’orateur. Et citant quelques réalisations remarquables entre les deux pays, H.E Oguntuase a déclaré que «le fameux et renommé Centre intégré des fermes Songhai de Porto Novo a été créé par un Nigérian, le Révérend Père Godfrey NZAMUJO. Le centre est devenu un centre d’excellence renommé pour les meilleures pratiques agricoles dans la sous-région de la CEDEAO.»
Limites à dépasser et optimisme.
Les affaires et les échanges entre le Bénin et le Nigéria ne sont pas actuellement à leur plein potentiel. Selon H.E Oguntuase, les affaires reposent généralement sur la confiance, mais cela manque cruellement aux hommes d’affaires et aux investisseurs des deux pays.
Il a regretté qu’en raison de l’idée fausse générale que les deux pays sont pleins d’escrocs et de fraudeurs, beaucoup d’investisseurs ne puissent pas con er leur capital pour former des partenariats et des co-entreprises avec leurs homologues.» Il a également condamné le mauvais comportement des douaniers des deux pays qui, selon lui, «entretiennent généralement envers les investisseurs des attitudes hostiles telles que les extorsions et la demande de documents ambigus et autres exigences d’immigration et de douane, malgré les protocoles bilatéraux et les accords de libre échange dans le cadre de la CEDEAO.» Mais malgré ces difficultés, l’Ambassadeur reste optimiste. C’est d’ailleurs pourquoi son administration fait des efforts remarquables pour stimuler le commerce entre les deux pays et pour d’autres investisseurs. La mission diplomatique fournit des efforts considérables pour assurer la mise en service sans délai du poste frontalier conjoint Sèmè-kraké (JBP) dont la construction a débuté le 24 février 2012. Le Commissaire à l’infrastructure de la CEDEAO a ainsi assuré que la CEDEAO était prête à accélérer l’ouverture du poste frontière Sèmè-kraké. «En tant qu’Ambassadeur nigérian en République du Bénin, je souhaite exprimer le désir et l’engagement du Nigéria à construire et consolider un partenariat stratégique avec l’un de ses plus proches voisins politiquement, économiquement et socio-culturellement. Nous sommes prêts à approfondir les liens économiques nigérians avec le Bénin dans
les domaines du commerce et de l’investissement, en particulier dans l’agriculture, l’énergie, les minéraux solides, la manufacture, le tourisme culturel, le développement d’infrastructures ainsi que dans le pétrole et le gaz» a dit H.E Oguntuase aux hommes d’affaires béninois. «Nous
ne devons pas oublier les opportunités qui se présentent à notre porte. Les dé s de la croissance économique des Africains ne sont pas seulement dus à des ressources insuffisantes, mais aussi à un manque d’utilisation efficace, inclusive et optimale des ressources disponibles.»

Related Articles

Echanges commerciaux entre le Bénin et le Nigéria

Mission commerciale et d’informations de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin à la NAFDAC au Nigéria Du 24 au 27 septembre 2017, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin avait effectué, avec une délégation de plusieurs opérateurs économiques et chefs d’entreprises béninois, une mission commerciale sur le[…]

Read More »

AWEP DAY 2018 (LUMIERE SUR LA FEMME ENTREPRENEURE BENINOISE)

Mettant à profit la Journée internationale de la Femme (Jif) célébrée chaque 8 mars, le chapitre Bénin du Programme pour l’Entrepreneuriat Féminin en Afrique (AWEP) a rendu hommage à la femme entrepreneure béninoise le vendredi 9 mars 2018 lors des « AWEP Days 2018». Cela a aussi été l’occasion pour[…]

Read More »