Home Evènements Glo-Djigbé: Une Zone industrielle à mille potentiels présentés aux investisseurs

Glo-Djigbé: Une Zone industrielle à mille potentiels présentés aux investisseurs

0
Glo-Djigbé: Une Zone industrielle à mille potentiels présentés aux investisseurs

Glo-Djigbé: Une Zone industrielle à mille potentiels présentés aux investisseurs par L’APIEx et SIPI-Bénin

La maquette de GDIZ

Une révolution industrielle inédite s’opère à Glo-Djigbé. La zone économique spéciale porte désormais les estampilles d’une future zone industrielle comme l’on stigmatisé à l’endroit des médias et autres investisseurs étrangers et locaux, le Directeur Général de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx), et celui de la Société d’Investissement et de Promotion de l’Industrie (SIPI-Bénin). C’était le vendredi 19 novembre 2021, à l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA) célébrée les 20 novembre.


Le Bénin de Patrice Talon déterminé à devenir une grande puissance économique et industrielle, vise notoirement la zone industrielle de Glo-Djigbé, suite à certaines démarches y afférentes, notamment, la signature d’un accord de partenariat avec le groupe ARISE et l’aboutissement de la loi de 2017 fixant le régime des Zones économiques spéciales en République du Bénin. Les villes industrielles qui permettront de s’imposer sur le marché international à travers une révolution agricole incontournable effective commencent à voir le jour à partir de Glo-Djigbé, où déjà, plus d’une dizaine d’industries internationales s’installent sereinement.

« La Glo-Djigbé Industrial Zone (GDIZ) est d’abord pour les industriels locaux avant d’être pour les investisseurs étrangers », dixit le DG/APIEx

Laurent GANGBES DG APIEX

« Glo-Djigbé incarne désormais le déclic de la politique d’industrialisation du gouvernement du Bénin ». Ces propos sont de Monsieur Laurent Gangbès, Directeur Général de l’APIEx à l’occasion de la visite guidée organisée au profit des médias et des investisseurs lors de la Journée de l’industrie africaine (JIA), édition 2021. Il s’est agi de révéler tout le potentiel industriel que présente cette zone, aussi bien pour les investisseurs locaux qu’internationaux, d’exporter tous les atouts industriels de cette zone à travers une mise en vitrine des opportunités tangibles offertes au profit des jeunes dans le domaine de l’emploi. Disposant d’une superficie de 1640 hectares et située à environ 45 kilomètres de Cotonou,  la Zone économique de Glo-Djigbé sera le site privilégié d’une centaine d’entreprises. A cet effet, le Gouvernement prévoit la mise en œuvre  de certaines mesures fiscales incitatives.

« 300.000 à 350.000 emplois sont prévus dans cette zone d’ici 2030 », dixit le DGA/SIPI-Bénin.

Selon Létondji Béhéton, Directeur général adjoint de SIPI-Bénin, « l’exonération fiscale touchera tout ce qui est impôt à savoir, impôt sur les sociétés, impôt sur les dividendes, la Tva, la contribution foncière sur propriété bâtie et non bâtie, le droit d’enregistrement et de mutation, le versement patronal sur salaire, toute retenue fiscal à la source. A partir de ce projet, le Bénin connaîtra une augmentation de ses exportations de 5 à 10 milliards de dollars US et une augmentation de son PIB de 4-7 Milliard de dollars US d’ici dix (10) ans. 300.000 à 350.000 emplois sont prévus dans cette zone d’ici 2030, notamment 100.000 emplois dans la transformation de noix de cajou et 200.000 à 250.000 emplois dans la filature et le tissage du coton et la fabrication de vêtements ». Les retombées socio-économiques seront extraordinaires et ce sont les populations de Glo-Djigbé qui en seront les premiers bénéficiaires.